Comment l’art thérapie m’a aidé à surmonter la dépression et le burnout

Mon histoire

Je vous raconte une histoire très personnelle. J’écris ce billet pour vous partager comment l’art thérapie m’a aidé à surmonter la dépression. En 2003, j’ai fait une dépression et ce fût une période difficile de ma vie. Le plus important est qu’il est possible de s’en sortir. Juste avant de me lancer, si vous pensez avoir des symptômes de dépression, il est très important de vous faire aider et de voir un médecin. De plus, ne restez pas seul même si voir quelqu’un est la dernière chose dont vous avez envie. Pour en savoir plus sur la dépression, le burnout et les moyens que j’ai trouvés pour m’en sortir, vous pouvez aller voir ma série de 4 vidéos sur le sujet. Dans ce billet, je vous parle brièvement de mon histoire, ce qu’est l’art thérapie et comment l’art thérapie a été bénéfique pour moi.

Note: Pour voir la version vidéo de l’article, cliquez ici pour aller à la fin du billet.

La dépression

Je travaillais dans le domaine informatique, avec des responsabilités au-delà de mes capacités. J’avais de jeunes enfants et je voyageais 3 heures par jour pour mon travail. Avec l’épuisement, j’en suis venue à ne plus pouvoir regarder mon ordinateur. J’avais plusieurs symptômes de dépression : manque de concentration, fatigue, nausée, maux de tête, pleurs, idées noires. Je suis allée voir le médecin. Il m’a prescrit un arrêt de travail et de la médication. J’étais complètement démunie face à la maladie. De plus, je ne voulais pas l’accepter et j’ai refusé de prendre des médicaments au départ. En conséquence, je m’enlisais. Alors, j’ai dû me rendre à l’évidence que cela pouvait peut-être m’aider et j’ai accepté le traitement.

Cette situation me générait beaucoup de culpabilité et de honte car je n’avais aucun contrôle sur mes capacités physiques et mentales habituelles. Je ne pouvais plus performer. J’avais trop poussé la machine. Je n’avais pas fait attention à moi ni écouter mes limites. J’étais toujours volontaire et je prenais des responsabilités qui je crois étaient au-delà de mes capacités et de mes compétences de l’époque. Je voulais tellement être à la hauteur. J’étais toujours à la course et je me mettais énormément de pression sur les épaules. J’avais une faible confiance et estime de moi. J’avais épuisé toutes mes ressources d’énergie. Il faut se rendre à l’évidence que nous sommes dans une société et une ère où nous vivons à 200km à l’heure et que l’être humain n’a pas été conçu pour vivre ce rythme effréné. Même si c’est ce que l’on voudrait, nous ne sommes pas de Superwoman ni des Superman et qu’il n’y a que 24 heures dans une journée.

Le rétablissement

Je peux témoigner que lentement mais sûrement, on peut remonter la côté et voir la lumière au bout du tunnel. Une fois que l’on est en rétablissement, et que l’on est à la maison, il est important de trouver des activités qui vont nous faire du bien. Ces activités redonnent confiance en nos moyens et espoir en nos capacités. Les choses les plus simples sont les plus efficaces. Se laver, s’habiller, manger, prendre un marche. Mon cerveau ne fonctionnait pas pour ma principale activité et je ne pouvais plus regarder un écran d’ordinateur. Je prenais tranquillement du mieux et je devais trouver quelque chose à laquelle m’accrocher. Dans mon processus de rétablissement, je devais trouver une activité à l’intérieur de mes capacités, de mes limites et dans le cadre de ma personnalité. Quelque chose qui allait m’apporter de la lumière.

Une idée

Mes enfants ont été la première clé de mon rétablissement car je voulais être là pour eux. Comme je leur lisais toujours des histoires avant qu’ils aillent dormir, j’ai eu l’idée de leur écrire une petite histoire avec des dessins. C’est ainsi qu’est né « Petites perles de comptines ». Ce sont de petites rimes pour les enfants avec des animaux. J’ai emprunté des crayons à mes enfants, j’avais des perles et je suis allée chercher du papier de couleur à un dollars. Avec peu de choses, j’ai fait un projet. Pour moi, c’était de l’art thérapie à l’état pur et cela m’a beaucoup aidé dans mon rétablissement.

Je me suis remise à dessiner un peu chaque jour. Au début, je n’allouais pas beaucoup de temps par jour à cette activité mais peu à peu, cela me ramenait de la lumière, de l’espoir et de la confiance en mes capacités. La confiance que je pouvais tranquillement rééduquer mon cerveau à se concentrer et à faire une activité. L’art a été très thérapeutique pour moi.

Qu’est-ce que l’art thérapie?

L’art thérapie est une forme de thérapie par l’expression et la créativité. Il s’agit d’un processus thérapeutique d’expression de soi qui peut améliorer notre santé physique, mentale et émotionnelle. L’art thérapie permet de: réduire l’anxiété et le stress, communiquer avec autrui, exprimer et apprendre sur soi, se détendre, créer un bien-être émotionnel, physique et psychologique. On lui attribue également un effet guérisseur. Les arts plastiques comme le dessin, la peinture et le collage, sont utilisés pour s’exprimer.

Nul besoin de connaissance ni d’expérience en art pour s’adonner à l’art thérapie. Il s’agit plutôt d’exercices instinctifs où le plaisir de laisser aller son monde intérieur prend toute la place. Par exemple, dessiner ou colorier un mandala, ou tout autre dessin. On peut laisser aller notre esprit et faire des dessins sans dessin comme lorsque l’on était enfant, par exemple. Il existe des professionnels qui peuvent vous accompagner et des exercices ludiques disponibles en ligne. Une petite recherche sur le sujet vous ouvrira de grands horizons! Pour colorier un mandala, vous pouvez télécharger gratuitement un Mandala de style Emoji en cliquant sur ce lien. Il vous amènera à une page de téléchargement.

Pour faire un mandala, vous pouvez lire mon article Qu’est-ce qu’un mandala, à quoi ça sert et comment faire un mandala.

C’est possible de s’en sortir

J’ai reçu beaucoup de la vie et j’ai beaucoup de gratitude de m’en être sortie pas si mal. Je travaille sur mon cheminement personnel depuis plusieurs années et je suis toujours curieuse de trouver de nouveaux outils que je partage avec vous par des articles et des vidéos. Après un épisode où la santé mentale est affectée dans sa vie, il y a nécessairement des remises en question et reconnaître que l’on doit apprendre de cet épisode. Apprendre à prendre soin de soi, à s’aimer, à dire non, à se respecter et à respecter ses limites, à prendre une pause quand c’est nécessaire, à gérer son temps, à gérer son stress, à gérer son anxiété, à trouver des moyens et des outils, comme la méditation, pour se recentrer. Nous apprenons chaque jour de notre vie.

Il est normal et sain d’être en quête de mieux-être, d’un meilleur équilibre et du bonheur. C’est très possible. On peut être avec les autres mais aussi avoir des périodes pour soi. Dans notre cheminement de vie, il est parfois nécessaire d’ouvrir nos horizons, de délaisser certains jugements et idées préconçus et de laisser son égo de côté. Dans la recherche du mieux-être, faire de l’art thérapie est une activité merveilleuse qui nous apprend beaucoup sur nous-même et sur nos relations avec les autres.

D’autres activités que l’art thérapie pour s’en sortir

On peut utiliser l’art et sa créativité dans d’autres domaines et pas seulement par l’art visuel. Il n’est pas nécessaire d’avoir un crayon ou un pinceau pour toucher à l’art thérapie. Par exemple, voici quelques activités qui sont une forme d’art selon moi: danser, chanter, jardiner, faire du yoga, fabriquer des maisons pour oiseaux, travailler le bois, faire des bijoux, marcher dans la nature avec appréciation, etc. Chacun peut trouver une activité dans laquelle il peut s’investir avec enthousiasme. Pour vous aider à vous recentrer et à prendre des pauses, vous pouvez faire de la méditation, guidée ou non guidée. J’offre plusieurs méditations guidées et vous en trouverez également des tonnes sur le Web. Cela peut vous aider à être moins stressé et à réduire l’anxiété. Vous pouvez faire des essais et voir ce qui fonctionne pour vous et ce qui ne fonctionne pas.

Rester vigilant

Après un épisode de dépression ou de burnout, il faut toujours faire attention. Dès lors, il est important de prendre du repos, d’écouter son corps, de ne pas pousser la machine ou revenir à des pensées négatives qui nous amènent vers le bas. De plus, il est crucial de ne pas retomber dans ses anciens patterns et de ne pas trop fatiguer notre esprit car les symptômes s’enchaînent rapidement. Reconnaître les signes et agir est primordial. Et, on doit toujours être aux aguets. C’est pourquoi l’art thérapie est un bon outil qui permet de s’arrêter, de décompresser et de se recentrer également. Et, c’est une forme de méditation active qui est de plus en plus populaire et qui j’espère, pourra vous aider également dans votre cheminement de vie personnelle.

Par l’art thérapie, j’espère que vous trouverez une étincelle de joie, des moments de bonheur, de découvertes et d’appréciation, de calme et d’apaisement.

Petites perles de comptines est disponible en version e-book ou en version vidéo sur mon site. Vous pouvez vous le procurer si vous voulez le faire écouter à vos enfants ou à vos petits enfants. Il y a aussi les étapes pour réaliser cette activité de dessin et de bricolage avec vos petit bouts de choux! J’en fais également la narration sur Youtube.

Pour des méditations guidées toutes simples et efficaces, voir toutes les méditations guidées de La Plume Rêveuse. Elles sont disponibles également sur Youtube.

Si vous appréciez cet article, partagez sur vos réseaux sociaux et n’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous. Il me fera plaisir d’échanger avec vous.

Que votre vie soit remplie de couleurs, de douceur et de bienveillance.

Namaste

Chantal Rioux

Pour ne rien manquer des nouveautés, abonnez-vous à mes infolettres et vous obtiendrez une méditation guidée gratuite en format MP3!




Version vidéo